Plan Espoir Banlieue : enfin …

Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France et Président du STIF, prend acte avec satisfaction de la confirmation du financement de l’Etat aux projets de désenclavement des quartiers et de mobilité inter-banlieue. Nicolas Sarkozy répète cette promesse depuis février dernier.

Le Président Huchon rappelle qu’il ne s’agit que d’un rattrapage d’une participation sous-évaluée de l’Etat aux grands chantiers d’infrastructure de transport franciliens inscrits au contrat de projet Etat-Région 2007-2013. Le Président Huchon avait en effet été mandaté par les élus régionaux pour obtenir de l’Etat cet effort.

La Région apporte déjà 70% des 490 millions d’euros affectés à ces 4 projets (Tangentielle Nord, Débranchement du T4 vers Clichy Montfermeil, Tram train Massy–Evry et Barreau de Gonesse).

Il s’agit aujourd’hui d’accélérer leur réalisation afin de gagner de 2 à 5 ans sur leur mise en service. Pour cela, la Région a déjà budgété les 240 millions d’euros nécessaires pour être à parité avec l’Etat sur cet effort complémentaire. Le STIF complète à hauteur de 20 millions d’euros pour améliorer la desserte en bus des quartiers

Par ailleurs, Jean-Paul Huchon souligne et regrette que l’Etat se soit désengagé des plans de déplacements urbains franciliens (PDU), son apport de 20 millions aujourd’hui paraissant alors bien maigre.

Enfin, la Région est attentive aux annonces du gouvernement touchant à l’emploi des jeunes mais elle attend un chiffrage et des moyens à la hauteur des annonces. Elle s’inquiète notamment l’engagement des crédits de la Dotation de solidarité urbaine (DSU), vitale pour les villes en grande difficulté. D’autant que la région consacre 1 milliard d’euros soit plus de 20% de son budget aux territoires concernés.

Jean-Paul Huchon affirme : « Je veux donc croire que les reports successifs du « Plan Espoir Banlieue » auront donné le temps de peaufiner des mesures et de débloquer les moyens afin que l’espoir de tous les habitants des quartiers ne soit pas trahi une fois de plus. J’attends donc que le premier ministre annonce le retour de l’Etat en banlieue et qu’il lève les doutes sur l’engagement de l’Etat à la politique de rénovation urbaine (ANRU) »..

Contact presse : Patricia Blanchard-Bouvelot – 06 80 93 58 30

   
© PSNanterre