Rentrée mouvementée au lycée JOLIOT-CURIE

La rentrée des lycéens du lycée Joliot Curie a été perturbée gravement par un mouvement de grève des professeurs qui aura duré 10 jours.

Nous le déplorons vivement même s’il est clair que nous pouvons nous inquiéter de que le lycée ne conserve pas les moyens indispensables à la réussite scolaire des lycéens. Nous restons particulièrement vigilants sur cette question.

Nous regrettons ce retard pris dès la rentrée et nous comptons sur l’équipe enseignante pour qu’il soit rattrapé au plus vite: les lycéens de Nanterre doivent bénéficier des mêmes chances que tous les autres lycéens!

Il est dommage que le Lycée JOLIOT CURIE fasse la une de la presse locale pour sa rentrée mouvementée alors que cet établissement mérite d’être au contraire mis en avant.

On peut en effet être fiers notamment de ce que le taux de réussite au baccalauréat ait fait une remontée spectaculaire en 3 ans, passant à 80 % en 2015 alors qu’il était de 66 % en 2012, et de ce que les résultats de sa classe de préparation aux grandes écoles ne cessent de progresser, il reste à consolider et pérenniser.

Attachés à notre lycée, nous sommes heureux que ces évolutions positives que nous devons d’abord au corps enseignant contribuent à endiguer l’évitement scolaire dont il a longtemps souffert.

Il faut continuer à valoriser notre lycée et nous pouvons remercier les membres de L’ANLYCE, l’association des anciens élèves du lycée, qui y contribuent en s’investissant tous les ans dans le cadre du Forum des Métiers et Formations afin de transmettre et échanger avec les élèves et leur montrer toutes les portes qui pourront s’ouvrir à eux, une fois «le bac en poche».

Côté travaux, Nous attendons avec hâte la fin de ces travaux de rénovation dont le montant de l’investissement s’élève à 50 millions d’euros. Ils étaient attendus depuis de très nombreuses années, et sommes impatients de découvrir un lycée neuf et moderne qui offrira aux lycéens, professeurs et personnels de bonnes conditions de travail.

La vive inquiétude manifestée, par les lycéens et leurs parents et surtout ceux dont leurs enfants faisaient leur première rentrée au lycée, devant ces grilles restées fermées ne nous a pas laissé indifférents, nous l’avons trouvée légitime. Cette tribune s’adresse en particulier à eux et également à tous ceux qui, comme nous, croient à la promesse Républicaine de l’école.

   
© PSNanterre