Intervention en conseil municipal

 

Intervention de Zacharia BEN AMAR

 

 Les tours nuages –Parc Sud- Convention d’adhésion au projet de requalification des tours nuages

 

Pour y avoir vécu, pour y vivre où pour avoir été interpellés par des habitants, aucun d’entre nous, dans cette assemblée, méconnait la situation du PARC.

Ce qui peut nous différencier, c’est l’interprétation que nous faisons du diagnostic posé depuis longtemps par tous les acteurs, les bailleurs, les pouvoirs publics, les associations, la mairie et les habitants qui y vivent.

Quelle que soit notre vision des choses, en 2014 lors des distributions sur le marché dans le cadre de la campagne des Municipales, nous avons tous perçus  cette situation particulière : Une attente forte des habitants, une confiance dans la parole publique qui s’étiole, et surtout une grande souffrance pour nombre d’entre eux. Bref ! Une atmosphère chargée d’inquiétude qui n’était pas aussi palpable sur les autres marchés de la ville.

Les chiffres sont là pour démontrer que les  conditions de vie difficile dans ce quartier ne sont ni factices, ni illusoires :

  • Un taux de chômage qui dépasse 23% soit 13 points de plus que le taux moyen national,
  •  Un taux de pauvreté qui atteint 46% de la population,
  • Un taux de famille monoparentale qui augmente et qui est le plus élevé de tous les quartiers de Nanterre,
  • Et un des 2 quartiers classés en REP+ dans les Hauts de Seine, l’autre étant situé sur le territoire de Gennevilliers.

Depuis 15 ans, nous parlons, nous nous engageons et nous promettons …………….

Nous parlons rénovation…….. La rénovation des 3 pôles commerciaux notamment …

Nous parlons de l’amélioration du cadre de vie, de la propreté, de la sécurité….

Conseil de quartier, après conseil de quartier nous nous évertuons à présenter aux habitants des éléments d’amélioration, malheureusement perçus que par nous-même, pendant que, dans le même temps,

Les habitants expriment leur sentiment de voir leur condition de vie se dégrader.

Aujourd’hui l’heure est venue de passer aux actes forts, il est temps d’agir et de se lancer de manière déterminée dans une politique de renouvellement urbain pour favoriser la mixité sociale, ingrédient indispensable au mieux vivre ensemble et à la réussite en particulier à l’école.

C’est dans ce sens que nous ne devons pas laisser échapper l’opportunité de favoriser, grâce à l’opération des Groues, la mixité sociale dans le quartier du parc Sud.

Je veux mettre en garde ici ce soir celles et ceux qui manœuvreraient pour faire capoter ce projet et leur dire qu’ils porteraient, en agissant ainsi, une très lourde responsabilité, mais je me refuse de croire à tel scénario !

Nous le savons tous, le temps de l’aménagement est un temps long. Il est donc impératif de maitriser notre communication en matière de calendrier et de cesser toutes annonces qui génèrent de l’incompréhension dès lors qu’elles ne sont pas respectées.

Notamment pour exemple la destruction du 99 et 105 Pablo Picasso initialement prévu en 2017 et qui est annoncée désormais dans une belle plaquette en 2019.

De même il parait évident qu’une opération de cette ampleur ne peut être envisagée, acceptée et comprise que si elle se construit dans la transparence la plus totale avec les habitants et les élus. Il faut sortir de la culture du secret avoir une parole claire, rassurante et surtout réaliste. Il faut s’engager en confiance, sans réserve dans une démarche de co-construction.

Dans le cadre du projet de réhabilitation des tours Nuages nous pouvons regretter toutefois que sous le prétexte d’une approche innovante et expérimentale pour améliorer leurs performances énergétiques, l’on n’est pas eu à cœur de préserver l’identité, l’originalité et l’authenticité de cette œuvre majeure.

Intervention de Zacharia BEN AMAR

 

Décision modificative N°2

 

Après cette présentation exhaustive, je ne reviendrais pas sur chacun des ajustements proposés dans cette décision modificative.mais  je voudrais, cependant, m’arrêter sur deux opérations budgétaires

La première concerne la subvention de 493 000 euros que l’état verse à la ville au titre des Maires bâtisseurs.  Permettant de soutenir financièrement la construction des équipements publics et des infrastructures nécessaires à l’acczachariabenamar285ueil de nouveaux habitants.

Cette subvention s’ajoute au 1 145 000 euros déjà octroyés dans le cadre du Fond de soutien public à l’Investissement.

Il s’agit là d’un juste retour des choses vu la politique volontariste que notre ville mène en matière de production de logements.

 

Il s’agit là d’une reconnaissance officielle démontrant que Nanterre, contrairement à d’autres villes voisines, est mobilisée pour lutter contre la pénurie de logements en particulier dans l’ouest Parisien.

 

Quand 3,8 millions de personnes sont non ou très mal logées, et que 12,1 millions de personnes sont fragilisées par rapport au logement  comme l’indique le 21 ème rapport sur l’état du mal-logement en France de la fondation Abbé Pierre paru en janvier 2016 Il est urgent que chacun prenne ses responsabilités.

 

A Nanterre, nous prenons les nôtres et nous pouvons en être fiers!

Demain, la Métropole devra imposer en terme de logements intermédiaires et de logements sociaux ce que de nombreux maires de droite n’ont pas voulu faire pour permettre à tous nos concitoyens, quelques soit leurs revenus, de se loger correctement et dignement. Il faudra éviter toute manipulation qui viserait à faire appliquer la loi SRU à l’échelle d’un territoire et non d’une commune.

   
© PSNanterre