Tribune Nanterre Info

Paris Ouest la Défense :Un territoire en construction

 

 

Après un peu plus d’une année d’exisence, le territoire Paris Ouest la Défense (POLD,) qui, regroupe onze communes et compte 557 848 d’habitants, travaille sur un projet de Territoire.

Ce document de travail conçu dans le cadre d’une démarche collaborative a comme objectif de définir l’avenir du territoire, son identité, sa place au sein de la métropole ainsi que ses axes stratégiques.

Ce projet s’est construit autour de 4 axes: l’entreprise innovante, l’équilibre résidentiel, les déplacements et le cadre de vie. La manière dont chacun d’eux est traité ne va pas révolutionner le territoire. Il conforte avant tout l’existant d’un territoire riche de son réseau d’entreprises.

Les notions de solidarité, de mutualisation, de volonté de travailler ensemble sont abordées de manière édulcorée alors qu’elles sont, pour nous, l’essence même et la finalité de la métropole et de ses territoires. L’idée est de faire ensemble tout en préservant l’identité de chaque ville.  Cet objectif ne parait pas très simple à atteindre.

Avec nos amis d’Europe-Ecologie, Nous avons apporté notre contribution  à ce projet. Ce projet étant essentiellement tourné vers la promotion du territoire, nous avons souhaité remettre au cœur du débat l’amélioration du quotidien de ses habitants en insistant sur  l’emploi, le logement et le cadre de vie.

En matière de développement économique, le territoire met en exergue les points forts en occultant les défis à relever en matière de production d’emplois endogène. Ce point est pour nous une priorité. Aucune précision n’est apportée quant à la corrélation entre la stratégie économique et les dispositifs à mettre en place pour accompagner les citoyens en recherche d’emploi.

 

Les bénévoles : ces incontournables maillons de la vie associative

 

En accompagnant chaque association dans la gestion de son quotidien en lui apportant un soutien en terme logistique, d’expertise, d’information et plus récemment de formation, nous avons fait de la vie associative une des politiques publiques majeure de ce mandat. Nous l’avons d’ailleurs prouvé dans le cadre du budget 2017.

En effet, alors que nombre de villes ont fait le choix de diminuer les subventions aux associations, nous avons tenu malgré le cadre financier contraint à ne pas diminuer notre budget .Ce sont plus de 2 millions d’euros qui sont consacrés à ce secteur.

Durant cette année, nous avons fait également le choix d’amplifier l’offre de formation. C’est ainsi qu’en partenariat avec les services de l’Etat (la Direction Départementale de la Cohésion Sociale), nous leur avons constitué une véritable « boite à outils ».

 

Lors de la fête de la vie associative qui aura lieu le 23 septembre prochain, nous aurons l’occasion de mettre à l’honneur, ces précieux partenaires ainsi que les nombreux Nanterriens qui s’investissement au quotidien bénévolement dans la vie de la cité. Dotée d’un tissu associatif d’une rare densité, notre ville se doit de mettre en exergue, à travers cette fête, cette formidable vitalité.

Organisé tous les deux ans, ce grand moment festif est d’ores et déjà en préparation. Dès janvier, l’ensemble des associations a été mobilisé pour préparer cet évènement sous la houlette de la direction de la vie associative.

Cette manifestation nous permettra également de valoriser le considérable travail de cohésion sociale entrepris par chacune des associations. Irriguant nos quartiers, elles sont génératrices de lien social, du vivre ensemble, d’innovations mais aussi un levier économique dans le cadre de l’Economie Sociale et Solidaire.

Cette année, le thème fédérateur qui a recueilli le plus suffrage pour cette journée est le bénévolat et le volontariat. En choisissant ce fil conducteur, j’ai particulièrement voulu mettre un coup de projecteur sur ces femmes et ces hommes qui donnent de leur temps, de leur énergie au service de leur ville et de leurs concitoyens.

   
© PSNanterre