Tribune Nanterre Info

         Notre ville se prépare à accueillir l’Aréna 92

 

Après de très longs mois de chantier, le Président du Racing 92 Jacky Lorenzetti annonce l'ouverture de l’ARENA 92 la salle de spectacle la plus polyvalente d’Europe et probablement du monde, dans moins d'un an, en octobre 2017.

Cette salle, désormais nommé la U ARENA, dotée du plus grand écran HD du monde et d'installations scéniques d’avant-garde accueillera en toute sécurité et dans un grand confort jusqu’à 40 000 spectateurs. Dotée d'une peau acoustique et de tribunes mobiles, l’ARENA affichera une programmation éclectique allant du match de rugby du TOP 14 à des concerts de musique classique en passant par des shows inédits des plus grands artistes internationaux et bien d'autres innovations   encore.

Depuis la naissance de ce projet, il y a maintenant 8 ans, notre ville se prépare à accueillir cet équipement pour faire profiter Nanterre et les Nanterriens du formidable potentiel qu'il peut procurer; les retombées économiques, l’impact sur l’emploi, la répercussion sur l’image de notre ville, rien n’a été laissé au hasard.

Dans un premier temps, les inquiétudes ont été fortes autour des questions de protection des riverains contre les nuisances sonores et de perturbation de la vie du quartier voire de la Ville. Avec les Associations mobilisées et devant la formidable opportunité que représentait l'ARENA, les socialistes se sont engagés dans la municipalité pour tirer le meilleur; la Ville s'est ainsi engagée pour rassurer et obtenir du promoteur des engagements fermes contractualisés sous forme de conventions.

Il en a été ainsi du contrat de 100 000 heures d'insertion, le plus important jamais signé en France.

Il en ira ainsi des liens resserrés avec les commerçants du quartier engagés dans une dynamique commune avec l'ARENA.

Il en a été de même pour la construction d'un lien piéton de grande qualité avec la dalle de La Défense permettant aux Nanterriens une circulation facilitée et amenant logements, grande école et hôtels. L'ouverture est prévue début 2017.

Les engagements pris auprès des riverains, habitants, commerçants et salariés, destinés à leur assurer en toute circonstance la liberté de circulation, seront tenus et un système de badges à gestion municipale mis en place

L'année 2017 sera mise à profit pour tester grandeur nature le dispositif de sécurité et de circulation que la Ville mettra en place pour les grands événements en collaboration avec la Préfecture de Police.

Parions sur le succès de cet équipement, notre ville a tout à y gagner, en accueillant l’Aréna elle fait un pas de plus dans la modernité.

Les élus socialistes vous souhaitent de belles fêtes de fin d’année.

 

Il n’y a pas que les pesticides qui altèrent notre santé !

 Lors du dernier conseil municipal nous avons voté l’adhésion de notre ville à la Charte « objectif zéro  phyto en Seine centrale urbaine »

 Initiée en 2014, cette démarche a pour but d’inviter tous les gestionnaires publics et privés à supprimer  l’utilisation des produits phytosanitaires pour l’entretien de leurs espaces extérieurs, produits toxiques  que l’on retrouve, sinon, dans les milieux aquatiques du bassin de la Seine centrale urbaine.

 La signature de cette charte est un engagement pris au nom de la politique  environnementale que nous conduisons depuis le début du mandat avec notre programme  irréversible d’abandon total de l’usage des pesticides pour l’entretien de nos espaces  publics. Cela doit, à l’évidence concerner aussi les pelouses et tous les terrains destinés  aux activités sportives sur lesquels courent tous les jours nos enfants. On considère que seulement 1 0 % des produits phytosanitaires atteignent leur cible, le reste s’évapore dans l’air que nous respirons.

Ainsi, depuis 2014, notre ville utilise des méthodes alternatives de désherbage, sans pesticides (désherbage électrique et outils à main), et nos écoles et nos crèches sont évidemment prioritaires. Depuis de 2015, un plan désherbage est expérimenté favorisant notamment la végétalisation des allées et la végétation spontanée.

Cela nécessite une communication inlassable pour convaincre que la présence d’herbes en bord de trottoir ou dans une allée n’est pas synonyme d’un mauvais entretien et pour engager chaque Nanterrien et l’ensemble des établissements privés à gérer différemment leurs espaces verts, sans produits chimiques.

   
© PSNanterre