Tribune Nanterre Info

Le logement au coeur de nos préoccupations

 

Le logement est avec l’emploi au cœur des préoccupations de la majorité des Français et en particulier celles des franciliens. Malgré la politique volontariste que nous menons pour développer notamment le logement social, Nanterre n’est pas épargnée

Lutter contre la pénurie et le mal logement sont donc très logiquement des priorités gouvernementales. Ces sujets seront de nouveau au cœur des débats parlementaires dans le cadre du volet logement du projet de loi «Egalité et citoyenneté» avec le triptyque suivant:

  • Moderniser la politique d’attribution,
  • revoir la politique dans le parc social pour diversifier l’occupation des immeubles,
  • construire des logements sociaux dans les communes défaillantes.

Dans ce département la spéculation immobilière a pris le pas sur la production de logements sociaux. Nanterre compte 54 % de logements sociaux sur son territoire.

Nos besoins restent importants plus de 8000 personnes sont en attente. Notre objectif est de diversifier l’offre en proposant des logements en accession sociale.

Nous connaissons les difficultés que génèrent le mal logement: stress, fatigue, troubles du sommeil et troubles de l’attention en classe pour les enfants. Aussi, nous nous battons pour que chacun puisse avoir un logement de qualité et adapté à ses besoins.

 

Ensemble Changeons Nanterre

 

 

Les Assises de la Ville, qui viennent de commencer et dont ce numéro de Nanterre Info traite largement, se situe à un moment important de l’histoire de notre ville. Depuis plusieurs années Nanterre a effectivement beaucoup changé et continue de se transformer. Ces changements sont le fruit d’une politique volontariste de la majorité municipale qui vise à améliorer l’urbanisme et l’habitat conçus il y a maintenant plus de trente ans. Rénovation des quartiers, aménagement de nouvelles zones, création d’un 11ème quartier des Groues construction de nouveaux équipements,, arrivée de nouvelles liaisons ferroviaires, Nanterre est un grand chantier ; certains s’en réjouissent, d’autres s’en inquiètent.

 

Dans le même temps le paysage institutionnel se modifie également avec la création de la Métropole du grand Paris et d’une intercommunalité élargie à onze communes au lieu de trois jusqu’à présent qui vont modifier les responsabilités directes des villes.

 

Tout cela traduit le dynamisme de notre ville, et nous nous en réjouissons, mais cela ne doit pas nous rendre sourds aux inquiétudes et aux interrogations de nos concitoyens sur un certain nombre de sujets qui ont des incidences sur leur vie quotidienne. La sécurité, la propreté de leur quartier la qualité des services, l’épanouissement et l’éducation de leurs enfants, Autant de sujets qui, s’ils ne sont pas gérés, les empêchent de se projeter dans l’avenir.

Notre défi est là! Il consiste à propulser Nanterre et les Nanterriens dans une nouvelle ère sans laisser personne sur le bas-côté.

 

C’est pour cela que les Assises de la Ville arrivent à point nommé. Elles fournissent une excellente occasion à tous les Nanterriens de s’exprimer sur la façon dont ils ressentent ces changements, sur ce qu’ils redoutent, ce qu’ils espèrent et ce qu’ils attendent.

 

Les dix thèmes proposés doivent permettre ces échanges, mais au-delà, les socialistes de Nanterre pensent que c’est aussi l’occasion de s’interroger plus profondément sur le devenir de notre ville et sur son fonctionnement.

Nous devons faire de nouvelles propositions pour renforcer la participation des citoyens à la vie de la commune et rendre plus efficaces les nombreuses instances de concertation qui existent déjà.

Enfin, dans un contexte budgétaire difficile, nous voulons réexaminer l’ensemble des services proposés par la municipalité permettant de mettre en adéquation les moyens financiers et les nouveaux besoins de la population. Il s’agit de questions difficiles qu’on ne peut régler en quelques semaines. Aussi, pour nous, ces Assises ne sont qu’une première étape qu’il faudra prolonger au-delà du 15 avril.

 

Tel sera le sens de notre participation aux initiatives nombreuses qui donneront corps à ces Assises, auxquelles nous vous invitons vivement à participer.

 

 

   
© PSNanterre