Tribune Nanterre Info

Nous voulons des actes forts pour la sécurité des Nanterriens

 

Ce mois-ci nous avons, élus PS et Ecologistes et Citoyens, décidé de présenter une tribune commune. Elle reprend les principaux passages d’un courrier que nous avons adressé au Maire de Nanterre sur la nécessité absolue de s’emparer de manière pragmatique de la sécurité des Nanterriens.

 

« Monsieur le Maire,

 

La sécurité est l’une des préoccupations centrales des Nanterriens, nous sommes tous interpellés régulièrement sur cette question.

 

Les Nanterriens veulent des actes et des mesures visibles. Nous devons traiter de manière énergique le sentiment d’insécurité qui s’installe dans nos quartiers et donc nous emparer de cette question avec pragmatisme et offensivité.

 

C’est pourquoi nous devons notamment être plus intransigeants vis-à-vis de nos bailleurs sociaux privés et de notre Office pour que l’ensemble de leurs parkings soit équipé d’un système de vidéosurveillance.

 

La question de la mise en place de moyens humains dédiés à la sécurité ne doit pas être un sujet tabou entre nous.

 

Réfléchissons très rapidement à la mise en place d’une équipe composée d’agents assermentés en capacité de verbaliser pour lutter de manière efficace contre toutes les formes d’incivilités et pour faire respecter les pouvoirs de police du Maire.

 

Inspirons nous de ce qui se fait déjà ailleurs. Ainsi, la Mairie de Paris compte parmi son personnel des Inspecteurs de sécurité qui participent à la lutte contre les incivilités par des actions de médiation, de dissuasion et si nécessaire de verbalisation.

 

Leur rôle consiste à constater les infractions aux arrêtés de police du Maire, en matière de salubrité, de non-respect de règle de collecte des ordures ménagères, d’occupation abusive du domaine public, de nuisances sonores et visuelles. Ces agents ont également un rôle pédagogique de diffusion des règles favorisant le vivre ensemble.

 

Nous connaissons nos contraintes budgétaires, mais la tranquillité de nos concitoyens n’a pas de prix.

 

Si nous n’accompagnons pas notre transformation urbaine par une gestion plus sécurisée de l’espace collectif et public, nous n’aurons fait que la moitié du chemin et nous ouvrirons la porte à tous les populismes……».

 

Ce courrier est, pour nous, les préliminaires d’une réflexion à mener collectivement au sein de la majorité, gageons que notre Maire saura saisir cette occasion!

 

Enfin, face à la folie meurtrière qui ébranle notre pays, nous vous invitons à conserver une indéfectible confiance en l’avenir. Et, nous vous souhaitons à tous une bonne rentrée.

 

 

Le schéma d’orientation immobilier: Pour une gestion économique et durable de notre patrimoine

 

Depuis 2010, la Ville de Nanterre s'est dotée d'un schéma d'orientation immobilier (SOI) afin de mieux gérer son patrimoine immobilier et d'assurer une gestion économe des ressources financières de la commune et des ressources naturelles de la planète. Il poursuit trois objectifs: rendre les bâtiments communaux accessibles aux usagers porteurs de handicap, réduire les émissions polluantes et de gaz à effet de serre issues de nos équipements (chauffage, éclairage, entretien...) et maîtriser nos dépenses. Ce schéma s’inscrit totalement dans les objectifs de la COP21 et du plan climat territorial adopté par le Conseil municipal cette année.

Grâce à ce schéma, Nanterre fait le choix depuis 6 ans maintenant pour tous ses bâtiments neufs de les réaliser à énergie positive afin de ne pas alourdir notre bilan carbone. Nous avons également dans ce cadre rénové cinq groupes scolaires au niveau BBC rénovation, une norme très exigeante qui impose de réduire de 40% les consommations d’énergie.

Le troisième pilier du SOI est d'engager désormais une revue complète de nos près de 400 000 m2 de bâtiments communaux afin de les réduire de 6% d’ici 2020 (hors besoins nouveaux sur le quartier des Groues) ce qui peut à terme représenter chaque année une économie de près de 2 millions d’euros sur le budget de fonctionnement de la Ville. En effet, L’entretien de notre patrimoine bâti est de nos premiers postes de dépense - 13% du budget de fonctionnement de la ville soit 90 euros par m2 et par an environ -, l'enjeu est donc considérable.

   
© PSNanterre