Tribune Nanterre Info

L’emploi; Une priorité municipale

A l’instar de tous les français, l’emploi est une des premières préoccupations des Nanterriens. Le taux de chômage sur notre territoire est au-dessus de la moyenne nationale.

Pourtant Nanterre est une des rares villes de France à avoir plus d’emplois que d’habitants 93 000 habitants pour 96 000 emplois, 31% des Nanterriens travaillent à Nanterre il s’agit là encore d’une exception en Ile de France.

Grâce à l’attractivité économique de Nanterre les 100 000 emplois seront atteints avant la fin du mandat.

Ce contraste nous motive pour que ce développement profite aux plus grands nombres des demandeurs d’emplois Nanterriens, pour cela nous actionnons plusieurs leviers

Refusant la tertiarisation à outrance de notre activité économique, nous avons sauvegardé dans le cadre du Plan local d’urbanisme (PLU) des emplacements réservés à l’activité industrielle et artisanale, car ces secteurs sont les premiers pourvoyeurs d’emploi pour nos demandeurs d’emploi.

Dans les programmes neufs de logements, notre PLU impose de réserver les bas d’immeubles pour les commerces et l’artisanat permettant ainsi aux porteurs de projets Nanterriens de trouver des opportunités d’emploi et des créations d’activité.

La ville se positionne, également, en amont des projets pour inciter les entreprises qui envisagent de s’installer sur notre ville à recruter des Nanterriens. Cela a été le cas pour Leroy Merlin (+ de 60 emplois), Casino (36 emplois), et l’entreprise Elis (50 emplois).

Nous avons fait le choix de développer plusieurs outils pour accompagner les Nanterriens vers le chemin de l’emploi: La MEF, les salles ressources le développement de l’Economie sociale et solidaire, Le CLAP insertion, le PLIE, le dispositif coup de pouce à destination des créateurs d’entreprises et nous les renforçons encore.

Nous développons ainsi de nouveaux outils et de nouveaux partenariats afin d’adapter l’accompagnement au profit de chacun des demandeurs d’emplois, notamment en direction des jeunes, tels que les conventions signées avec Nos Quartiers ont du Talent (NQT) pour l’accompagnement des jeunes diplômés, le réseau Proxité pour des actions de parrainage et 100 chances 100 emplois un dispositif à destination des jeunes de 18 à 30 ans.

 Le quartier du Parc Sud au cœur de nos préoccupations

 

 Après l’émotion suscitée par les événements dramatiques du 5 Août et ceux des semaines suivantes dans le  quartier Parc sud, l’heure n’est plus aux incantations et encore moins à la récupération politique, l’heure est à l’action!

Faute de pouvoir éradiquer de manière définitive la violence, nous avons, en tant qu’élus locaux, le devoir de mettre fin au sentiment d’abandon et au sentiment d’insécurité qui submergent les habitants.   Pour cela il nous faut agir vite, concrètement et durablement.

L’urgence consiste en premier lieu à ramener sur ce quartier la quiétude que chaque Nanterrien est en droit d’exiger. La mise en place d’un système de vidéo surveillance que nous réclamions, conjuguée avec un renfort de la médiation et des effectifs de police nationale devraient contribuer à rasséréner les habitants.

Agir concrètement: 

C’est exiger des bailleurs sociaux qu’ils entretiennent régulièrement leur patrimoine et leurs parkings afin de lutter ainsi contre la dégradation des conditions de vie quotidienne.

C’est accompagner l’ensemble des partenaires associatifs qui œuvrent dans le quartier et qui participent à la création du lien social indispensable «au vivre ensemble»

C’est également être présents aux côtés des familles en difficultés, pour soutenir jour après jour la communauté éducative (enseignants, animateurs, parents d’élèves) dans leur rôle d’éducateur.

Mais au-delà de cela, comme de nombreux quartiers dans nos banlieues, le malaise et le sentiment de relégation qui envahit le quartier du parc sud méritent des solutions profondes.

   
© PSNanterre