Tribune Nanterre Info

 

Ensemble Changeons Nanterre

 

 

Les Assises de la Ville, qui viennent de commencer et dont ce numéro de Nanterre Info traite largement, se situe à un moment important de l’histoire de notre ville. Depuis plusieurs années Nanterre a effectivement beaucoup changé et continue de se transformer. Ces changements sont le fruit d’une politique volontariste de la majorité municipale qui vise à améliorer l’urbanisme et l’habitat conçus il y a maintenant plus de trente ans. Rénovation des quartiers, aménagement de nouvelles zones, création d’un 11ème quartier des Groues construction de nouveaux équipements,, arrivée de nouvelles liaisons ferroviaires, Nanterre est un grand chantier ; certains s’en réjouissent, d’autres s’en inquiètent.

 

Dans le même temps le paysage institutionnel se modifie également avec la création de la Métropole du grand Paris et d’une intercommunalité élargie à onze communes au lieu de trois jusqu’à présent qui vont modifier les responsabilités directes des villes.

 

Tout cela traduit le dynamisme de notre ville, et nous nous en réjouissons, mais cela ne doit pas nous rendre sourds aux inquiétudes et aux interrogations de nos concitoyens sur un certain nombre de sujets qui ont des incidences sur leur vie quotidienne. La sécurité, la propreté de leur quartier la qualité des services, l’épanouissement et l’éducation de leurs enfants, Autant de sujets qui, s’ils ne sont pas gérés, les empêchent de se projeter dans l’avenir.

Notre défi est là! Il consiste à propulser Nanterre et les Nanterriens dans une nouvelle ère sans laisser personne sur le bas-côté.

 

C’est pour cela que les Assises de la Ville arrivent à point nommé. Elles fournissent une excellente occasion à tous les Nanterriens de s’exprimer sur la façon dont ils ressentent ces changements, sur ce qu’ils redoutent, ce qu’ils espèrent et ce qu’ils attendent.

 

Les dix thèmes proposés doivent permettre ces échanges, mais au-delà, les socialistes de Nanterre pensent que c’est aussi l’occasion de s’interroger plus profondément sur le devenir de notre ville et sur son fonctionnement.

Nous devons faire de nouvelles propositions pour renforcer la participation des citoyens à la vie de la commune et rendre plus efficaces les nombreuses instances de concertation qui existent déjà.

Enfin, dans un contexte budgétaire difficile, nous voulons réexaminer l’ensemble des services proposés par la municipalité permettant de mettre en adéquation les moyens financiers et les nouveaux besoins de la population. Il s’agit de questions difficiles qu’on ne peut régler en quelques semaines. Aussi, pour nous, ces Assises ne sont qu’une première étape qu’il faudra prolonger au-delà du 15 avril.

 

Tel sera le sens de notre participation aux initiatives nombreuses qui donneront corps à ces Assises, auxquelles nous vous invitons vivement à participer.

 

 

L’emploi; Une priorité municipale

A l’instar de tous les français, l’emploi est une des premières préoccupations des Nanterriens. Le taux de chômage sur notre territoire est au-dessus de la moyenne nationale.

Pourtant Nanterre est une des rares villes de France à avoir plus d’emplois que d’habitants 93 000 habitants pour 96 000 emplois, 31% des Nanterriens travaillent à Nanterre il s’agit là encore d’une exception en Ile de France.

Grâce à l’attractivité économique de Nanterre les 100 000 emplois seront atteints avant la fin du mandat.

Ce contraste nous motive pour que ce développement profite aux plus grands nombres des demandeurs d’emplois Nanterriens, pour cela nous actionnons plusieurs leviers

Refusant la tertiarisation à outrance de notre activité économique, nous avons sauvegardé dans le cadre du Plan local d’urbanisme (PLU) des emplacements réservés à l’activité industrielle et artisanale, car ces secteurs sont les premiers pourvoyeurs d’emploi pour nos demandeurs d’emploi.

Dans les programmes neufs de logements, notre PLU impose de réserver les bas d’immeubles pour les commerces et l’artisanat permettant ainsi aux porteurs de projets Nanterriens de trouver des opportunités d’emploi et des créations d’activité.

La ville se positionne, également, en amont des projets pour inciter les entreprises qui envisagent de s’installer sur notre ville à recruter des Nanterriens. Cela a été le cas pour Leroy Merlin (+ de 60 emplois), Casino (36 emplois), et l’entreprise Elis (50 emplois).

Nous avons fait le choix de développer plusieurs outils pour accompagner les Nanterriens vers le chemin de l’emploi: La MEF, les salles ressources le développement de l’Economie sociale et solidaire, Le CLAP insertion, le PLIE, le dispositif coup de pouce à destination des créateurs d’entreprises et nous les renforçons encore.

Nous développons ainsi de nouveaux outils et de nouveaux partenariats afin d’adapter l’accompagnement au profit de chacun des demandeurs d’emplois, notamment en direction des jeunes, tels que les conventions signées avec Nos Quartiers ont du Talent (NQT) pour l’accompagnement des jeunes diplômés, le réseau Proxité pour des actions de parrainage et 100 chances 100 emplois un dispositif à destination des jeunes de 18 à 30 ans.

   
© PSNanterre