Tribune Nanterre Info

 Le quartier du Parc Sud au cœur de nos préoccupations

 

 Après l’émotion suscitée par les événements dramatiques du 5 Août et ceux des semaines suivantes dans le  quartier Parc sud, l’heure n’est plus aux incantations et encore moins à la récupération politique, l’heure est à l’action!

Faute de pouvoir éradiquer de manière définitive la violence, nous avons, en tant qu’élus locaux, le devoir de mettre fin au sentiment d’abandon et au sentiment d’insécurité qui submergent les habitants.   Pour cela il nous faut agir vite, concrètement et durablement.

L’urgence consiste en premier lieu à ramener sur ce quartier la quiétude que chaque Nanterrien est en droit d’exiger. La mise en place d’un système de vidéo surveillance que nous réclamions, conjuguée avec un renfort de la médiation et des effectifs de police nationale devraient contribuer à rasséréner les habitants.

Agir concrètement: 

C’est exiger des bailleurs sociaux qu’ils entretiennent régulièrement leur patrimoine et leurs parkings afin de lutter ainsi contre la dégradation des conditions de vie quotidienne.

C’est accompagner l’ensemble des partenaires associatifs qui œuvrent dans le quartier et qui participent à la création du lien social indispensable «au vivre ensemble»

C’est également être présents aux côtés des familles en difficultés, pour soutenir jour après jour la communauté éducative (enseignants, animateurs, parents d’élèves) dans leur rôle d’éducateur.

Mais au-delà de cela, comme de nombreux quartiers dans nos banlieues, le malaise et le sentiment de relégation qui envahit le quartier du parc sud méritent des solutions profondes.

Par Zacharia Ben-Amar

 

 

Bonne rentrée à tous!

Voilà 3 ans que le gouvernement socialiste s’échine à «réparer» notre système éducatif des dégâts opérés par la politique désastreuse conduite durant 10 ans par les gouvernements de droite. Suppression de postes, arrêt brutal de la formation des enseignants, diminution des budgets….. Ils ont tout mis à mal, il nous faut donc tout reconstruire pour redonner à notre école de la République la place qu’elle mérite et qu’elle n’aurait jamais dû perdre.

En effet au fil des comparaisons internationales, notre système éducatif n’a cessé de se détériorer ces dernières années. Notre école publique est perçue comme vouée à sélectionner une élite. Le niveau moyen des élèves se dégrade, en particulier depuis 10 ans, avec un échec scolaire touchant près d’un enfant sur cinq.

Il n’en faut pas plus pour que l’obsession de la réussite scolaire traverse toutes les familles. Elles ont intégré le paramètre que sans diplôme le spectre du chômage, voire de la marginalisation, se profile.

C’est pour cela que, dans le cadre de la refondation de l’école, le gouvernement agit, réforme pour construire une école plus juste permettant à chaque élève de réussir, luttant contre les inégalités sociales et territoriales. Le chemin à accomplir est long et jalonné d’embuches que seule une opiniâtreté sans précédent permettra de franchir.

  • A Nanterre l’investissement de la Nation pour la réussite des enfants est massif. D’abord avec la mise en place et la pérennisation de 2 dispositifs majeurs :
    • Plus de maitres que de classes : Ce dispositif repose sur l'affectation dans une école d'un maître supplémentaire. 10 écoles de Nanterre bénéficient de ce dispositif.
    • Scolarisation des enfants de moins de trois ans à l'école maternelle : 11 écoles de Nanterre bénéficient de ce dispositif et donc d’un enseignant spécialement formé à l’accueil des tous petits faisant de Nanterre la ville la plus pourvue du département.

Mais aussi grâce aux enseignants formés et fortement investis pour les enfants de Nanterre. Nous tenons ici à les en remercier.

Le quartier du Parc fera l’objet d’une attention toute particulière avec le classement en REP « + » (Réseau d’Education Prioritaire renforcé), c’est-à-dire plus de moyens pour les équipes enseignantes et donc pour les enfants.

La municipalité de Nanterre prend elle aussi toute sa place pour accompagner les enfants et les jeunes vers la réussite car nous mesurons l’importance du défi à relever. Quelques exemples :

  • L’école des Paquerettes au Petit Nanterre sera complètement reconstruite, plus adaptée aux exigences du 21ème siècle. Une nouvelle école de 14 classes sera construite sur le quartier Université.
  • Le temps périscolaire ne sera pas laissé pour compte. Après avoir, ces derniers mois, rénové complètement la Maison de l’enfance dans le quartier du Petit Nanterre, nous lancerons dès la rentrée une étude pour la construction de 2 nouveaux centres de loisirs à l’école Joliot Curie et au Mont Valérien (Riou). Nanterre n’avait pas construit de centre de loisirs depuis plus de 20 ans (dernier l’Etang). Il s’agit là d’un signe fort.
    De même les parcours « après l’école » sont renforcés.
  • Pour faciliter la vie des parents, de nouvelles modalités d’inscription au dispositif «après l’école» sont élaborées en lien avec les parents et les professionnels. Le système d’information SMS à destination des familles sera complètement opérationnel dès cette rentrée. Enfin les équipes d’animations, que nous félicitons pour leurs professionnalismes, sont complètement mobilisées.

Comme vous le constaterez, en cette rentrée 2015, l’avenir de nos enfants est une priorité et la détermination du gouvernement comme celle de l’équipe municipale sur cette question seront au rendez-vous!

   
© PSNanterre