NewsFlash

Select a news topic from the list below, then select a news article to read.

 

Intervention Nesrine REZZAG-BARA

Actualité Boule/Champs-Pierreux :

la concertation engagée dans le cadre de l’appel à projet « Inventons la Métropole »

 

Cher(e)s collègues,

 

En ma qualité de conseillère municipale en charge de l’animation du conseil de quartier Boule/Champs-Pierreux, je souhaitais vous faire part de l’actualité de ce quartier, et plus particulièrement de la place de la Boule et du site en pleine transformation sur l’ancien immeuble France Habitation de l’avenue Joliot-Curie.

 

En effet, la place de la Boule, axe majeur et historique de notre ville et de l’Ouest parisien, connait une mutation importante depuis plusieurs années.

Avec la mise en place de la Métropole du Grand Paris, et le futur déploiement du métro Grand Paris Express, c’est une nouvelle étape qui s’ouvre dans l’évolution de cette place et de l’avenue Joliot-Curie.

 

Comme vous le savez, et je ne vais pas revenir en détail dessus, l’opération de relogement, préalable à la démolition de la barre AOTEP de France Habitation, s’achève.

Et, pour décider du devenir de ce site et de ses alentours, qui accueilleront la future gare de la place de la Boule du métro Grand Paris Express, nous avons fait le choix de candidater au projet « Inventons la Métropole ».

 

Ce lieu étant au carrefour de l’Ouest parisien, une porte d’entrée vers Paris, c’est logiquement, et avec enthousiasme, que nous avons été sélectionnés parmi les 120 candidatures de cet appel à projet sur le devenir métropolitain.

 

Dans ce cadre, plusieurs projets architecturaux ont été présentés pour tracer et envisager le devenir de la place de la Boule et de son entrée sur l’avenue Joliot-Curie, et son articulation avec la future gare de métro.

 

Vous le savez cher(e)s collègues, dans la tradition participative que nous portons depuis de nombreuses années, il nous a semblé primordial d’associer les habitants à la définition de ces projets architecturaux qui traceront le Nanterre de demain.

 

Un premier atelier public a ainsi été organisé en juin 2017, pour que les équipes d’architectes, sans rien révéler des projets envisagés, règles confidentielles de rigueur, écoutent les habitants, entendent leur expertise d’usage, recueillent leurs attentes et idées.

 

Une concertation en ligne, dans ce même esprit, a aussi été lancée sur la plateforme participer.nanterre.fr, de juillet à septembre 2017.

 

Nature en ville, façades végétalisées, commerces de proximité, lieux de vie, équipements sportifs, espaces culturels, place des piétons, les recommandations, besoins et idées ont été nombreuses.

 

Une réunion publique s’est aussi tenue en septembre dernier, pour présenter les 4 derniers projets architecturaux retenus, et confronter encore une fois les projets aux avis et souhaits de la Ville et de ses habitants.

Lors de ce rendez-vous, c’est un projet précis qui a retenu l’attention des habitants et de la Ville, car reprenant le mieux les suggestions émises lors de la concertation.

 

Enfin, lors du jury de sélection, qui a eu lieu le 13 octobre dernier, la parole des habitants a été portée à la connaissance de l’ensemble des membres de jury, que ce soit au travers des contributions laissées sur participer.nanterre.fr ou des avis exprimés sur chacun des projets lors de la réunion publique.

 

Et c’est avec satisfaction que nous avons pu constater que le souhait des habitants a été suivi par le jury de sélection.

 

C’est donc un projet architectural de qualité, intégrant au mieux les désirs et attentions dressés lors de la période de concertation, qui a été choisi.

D’ailleurs, la concertation va se poursuivre, deux espaces extérieurs étant encore à définir, et là encore, avec les habitants.

 

A travers cette actualité, je souhaitais vous témoigner d’une concertation de qualité, rondement menée, malgré la frilosité de la Métropole du Grand Paris et la complexité à échanger sur des projets dont la confidentialité était obligée.

 

A travers cet exemple, nous voyons bien la place nécessaire et légitime des habitants dans la définition des aménagements métropolitains qui cadreront notre ville de demain.

 

Inventons la Métropole, oui, mais toujours en associant la population locale !

 

 

Intervention Nesrine REZZAG-BARA

Actualité Boule/Champs-Pierreux :

la concertation engagée dans le cadre de l’appel à projet « Inventons la Métropole »

 

Cher(e)s collègues,

 

En ma qualité de conseillère municipale en charge de l’animation du conseil de quartier Boule/Champs-Pierreux, je souhaitais vous faire part de l’actualité de ce quartier, et plus particulièrement de la place de la Boule et du site en pleine transformation sur l’ancien immeuble France Habitation de l’avenue Joliot-Curie.

 

En effet, la place de la Boule, axe majeur et historique de notre ville et de l’Ouest parisien, connait une mutation importante depuis plusieurs années.

Avec la mise en place de la Métropole du Grand Paris, et le futur déploiement du métro Grand Paris Express, c’est une nouvelle étape qui s’ouvre dans l’évolution de cette place et de l’avenue Joliot-Curie.

 

Comme vous le savez, et je ne vais pas revenir en détail dessus, l’opération de relogement, préalable à la démolition de la barre AOTEP de France Habitation, s’achève.

Et, pour décider du devenir de ce site et de ses alentours, qui accueilleront la future gare de la place de la Boule du métro Grand Paris Express, nous avons fait le choix de candidater au projet « Inventons la Métropole ».

 

Ce lieu étant au carrefour de l’Ouest parisien, une porte d’entrée vers Paris, c’est logiquement, et avec enthousiasme, que nous avons été sélectionnés parmi les 120 candidatures de cet appel à projet sur le devenir métropolitain.

 

Dans ce cadre, plusieurs projets architecturaux ont été présentés pour tracer et envisager le devenir de la place de la Boule et de son entrée sur l’avenue Joliot-Curie, et son articulation avec la future gare de métro.

 

Vous le savez cher(e)s collègues, dans la tradition participative que nous portons depuis de nombreuses années, il nous a semblé primordial d’associer les habitants à la définition de ces projets architecturaux qui traceront le Nanterre de demain.

 

Un premier atelier public a ainsi été organisé en juin 2017, pour que les équipes d’architectes, sans rien révéler des projets envisagés, règles confidentielles de rigueur, écoutent les habitants, entendent leur expertise d’usage, recueillent leurs attentes et idées.

 

Une concertation en ligne, dans ce même esprit, a aussi été lancée sur la plateforme participer.nanterre.fr, de juillet à septembre 2017.

 

Nature en ville, façades végétalisées, commerces de proximité, lieux de vie, équipements sportifs, espaces culturels, place des piétons, les recommandations, besoins et idées ont été nombreuses.

 

Une réunion publique s’est aussi tenue en septembre dernier, pour présenter les 4 derniers projets architecturaux retenus, et confronter encore une fois les projets aux avis et souhaits de la Ville et de ses habitants.

Lors de ce rendez-vous, c’est un projet précis qui a retenu l’attention des habitants et de la Ville, car reprenant le mieux les suggestions émises lors de la concertation.

 

Enfin, lors du jury de sélection, qui a eu lieu le 13 octobre dernier, la parole des habitants a été portée à la connaissance de l’ensemble des membres de jury, que ce soit au travers des contributions laissées sur participer.nanterre.fr ou des avis exprimés sur chacun des projets lors de la réunion publique.

 

Et c’est avec satisfaction que nous avons pu constater que le souhait des habitants a été suivi par le jury de sélection.

 

C’est donc un projet architectural de qualité, intégrant au mieux les désirs et attentions dressés lors de la période de concertation, qui a été choisi.

D’ailleurs, la concertation va se poursuivre, deux espaces extérieurs étant encore à définir, et là encore, avec les habitants.

 

A travers cette actualité, je souhaitais vous témoigner d’une concertation de qualité, rondement menée, malgré la frilosité de la Métropole du Grand Paris et la complexité à échanger sur des projets dont la confidentialité était obligée.

 

A travers cet exemple, nous voyons bien la place nécessaire et légitime des habitants dans la définition des aménagements métropolitains qui cadreront notre ville de demain.

 

Inventons la Métropole, oui, mais toujours en associant la population locale !

 

Sous-catégories

   
© PSNanterre