Vie Municipale

Communiqué de presse des élus socialistes de Nanterre

A Nanterre, l'Education ne doit pas être une variable d'ajustement.

Après avoir demandé à plusieurs reprises une plus grande transparence dans le cadre de la préparation budgétaire et plus particulièrement en matière de dépenses en personnel,
Après avoir pris acte que des décisions en matière de suppression de postes d'Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) ont été communiquées en direction des établissements scolaires sans concertation avec l'Adjoint au Maire charge de l'enseignement Zacharia BEN AMAR notamment et plus globalement l'exécutif de cette ville,
Les élus socialistes ont pris la décision, in fine, de s'abstenir sur le vote du budget, il s'agit pour eux de :

  • dénoncer des méthodes de travail inacceptables au sein de la majorité, qui sont totalement exemptes de concertation et de réflexion collective et qui conduisent à la politique du fait accompli,
  • manifester leurs désaccords sur le fond et sur la forme concernant la suppression et la nouvelle répartition des ATSEM dans les écoles maternelles de la ville.
  • dénoncer le double discours du maire. En effet, il n'est pas concevable d'énoncer l'éducation comme une priorité et de supprimer, dés la rentrée 2013, 14 postes dans ce secteur. A l'instar du gouvernement les élus socialistes considèrent que l'éducation et l'avenir de nos enfants doivent rester concrètement une priorité absolue

En bref, il est difficile pour les élus socialistes d'ignorer la politique de rigueur que réclame la situation économiques de notre pays.
Ils sont prêts à assumer les réductions de ressources inhérentes aux fonds de la péréquation et à la diminution des contributions de l'état. Mais ils s'opposent à cette manière de travailler au coup par coup, et à l'absence partagée de réflexion et de prospective en matière d'économie

Le goupe socialiste a voté contre la délibération concernant la création des Jardins de l'Arche. Le groupe socialiste n'est évidemment pas contre l'aménagement qui va des terrasses à la Grande Arche. Il s'élève contre le fait que cet aménagement ne peut être réalisé que par les droits à construire qu'engrangera l'EPADESA avec la construction de l'ARENA. En clair, l'aménagement des espaces publics si ARENA alors que l'EPADESA a comme mission - ARENA ou pas ARENA - d'aménager cet espace. C'est ce message que le groupe socialiste a voulu faire passer en votant non à cette délibération.
   
© PSNanterre