Vie Municipale

Vote du budget

Intervention de Zacharia Ben Amar   

 Je veux tout d'abord remercier l'ensemble des services municipaux et en premier lieu la direction des finances pour le travail accompli dans le cadre de cette préparation budgétaire.

 Chaque service a su, dans le respect des priorités établies par notre conseil municipal, faire preuve d’ingéniosité pour optimiser les dépenses et rechercher de nouvelles ressources.

 Lors du débat d’orientation budgétaire, nous nous sommes longuement exprimés sur le contexte économique national dans lequel nous avons dû élaborer ce budget.

Considérant que l’expression de chacun des groupes, au-delà d’afficher nos divergences et nos convergences, a permis d’avoir une vision précise de la situation je n’y reviendrai donc pas ce soir.

En présentant, comme le prévoit la loi, un budget en équilibre, nous pouvons considérer que nous avons relevé le défi qui s’imposait à nous. Il consistait malgré ce contexte contraint à conserver un service public de qualité pour tous les Nanterriens.

 Nous présentons ce soir ’un budget qui respecte nos engagements envers nos concitoyens.

 Comme nous nous y sommes collectivement engagés les actions en matière de solidarité, d’éducation et de vivre ensemble restent au cœur des priorités. Pas moins de 77 millions d’euros y sont consacrés soit 44 % du budget de fonctionnement.

Nous pouvons également être satisfaits du fait que les politiques publiques en matière d’éducation et de prévention voient leur budget augmentés.

 

Madame, Monsieur,

Des problèmes graves qui se sont produits dans le quartier du Chemin de l’Ile. Des élus de droite s’en sont emparés pour transformer le dernier conseil de quartier en meeting politique pour accuser la majorité municipale d’abandonner ce quartier. Une élue de l’UMP s’est même autorisée à faire un compte-rendu rempli de contre vérités et à l’afficher de façon illicite dans les halls d’entrée des immeubles et ceux notamment de l’office municipal.

Dix ans de Sarkosysme ont prouvé que les choses ne se réglaient pas d’un coup de baguette magique.

La sécurité est un enjeu majeur qui doit être traiter avec sérieux. C’est une affaire trop importante pour n’être évoquée que de manière polémique et politicienne.

Non, le quartier du Chemin de l’Ile n’est pas laissé aux forces obscures de la délinquance et de la drogue. L’Etat,les services de la ville y sont présents dans un travail quotidien qu’il faut soutenir et rendre toujours plus efficace pour améliorer le « vivre ensemble ».

Lors de la dernière campagne municipale en avril 2014, nous, socialistes, avons défendu la création d’une police municipale non-armée à construire à partir du service de la tranquillité. Cette proposition n’a pas été retenue par le maire-candidat. Nous ne désespérons pas que ce dernier puisse se rendre enfin à l’évidence. De plus, nous soutenons la mise en place de la vidéosurveillance aux endroits stratégiques comme cela va se faire autour de l’ARENA.

Nous voulons que le Conseil Général du 92 mette plus de moyens dans la prévention spécialisée (clubs de prévention).

Vous pouvez compter sur les élu(e)s socialistes pour traiter cette question sans tabou ni dérive sécuritaire. Le dimanche 22 mars, faites entendre votre voix en votant pour les candidats socialistes de votre canton.

Recevez Madame, Monsieur, nos respectueuses salutations,

Thérèse NGIMBOUS, Patrice MARCHAL, candidats titulaires
Sophie DONZEL, Christophe HERAUD, candidats remplaçants

Ils connaissent bien le quartier et nous soutiennent :

Michel HIEU (conseiller municipal, président du conseil de quartier), Habiba BIGDADE (Maire-adjointe, candidate sur le canton Nanterre-Suresnes), Rachid TAYEB (Maire-adjoint), Livia
ASSOR, Suzanne et Joseph GALLI, Solange GRAH, Jalila KHEBBAB, Jean-Michel LANDRY, Ludovic LE BAILLIF, Patricia MABILA, Michel MAINVILLE, Celestin MBIDA, Kamel MEKNASSI,
Chantal PAQUET, Michel PARENT, Léa TANKEU,Sam TIROU, Pauline TSIDEKELE.

La lettre complète à télécharger

   
© PSNanterre