Paroles de Militants

Par Amandine Rouah,

Dans l'enceinte de La Mutualité, une ambiance studieuse et fraternelle prévaut ce samedi 26 janvier. Venus de toute la France, les secrétaires des sections socialistes de métropole et des DOM-TOM ont fait le déplacement et rejoint la Capitale pour participer à ce 18ème rassemblement. Ils ne sont pas venus seuls : des camarades militants exerçant ou non des responsabilités particulières au sein du parti ont également investi ce moment. Bien que la salle, que nous découvrons modernisée, soit comble, c'est dans un silence attentif que les responsables nationaux et les Ministres s'adressent à nous.

Chacun sait que la journée sera dense, la parole des camarades faisant écho aux tables rondes qui se succèdent. Refondation de l'école, politique de l'emploi, évolutions sociales et sociétales, jeunesse ou encore laïcité nourrissent les exposés et les interventions des secrétaires. Comment relayer l'action du gouvernement tout en restant force de proposition ? Quelle action européenne pour enrayer le chômage ? Comment soutenir au mieux les petites et moyennes entreprises tout en protégeant les salariés ?... Un à un les sujets s'enchainent. Une journée entière de tables rondes ne peut suffire pour traiter ces questions -nous le savons- mais les grandes orientations socialistes sont posées, nous permettant de consacrer l'après-midi à l'action militante. Les enjeux sont là, à la mesure de la responsabilité que les Français nous ont confiée.

Les sujets à investir activement sont multiples : ne pas être simples spectateurs de la politique menée mais faire preuve de pédagogie pour accompagner les réformes, investir les questions relatives à la transition énergétique, à l'Europe, à la défense des libertés, à la lutte pour plus de justice sociale et plus d'égalité. Pour porter cette action, plusieurs forums et conventions sont annoncés : par le PS le 23 mars sur l'écologie, en juin sur l'Europe ; par le Mouvement des Jeunes Socialistes qui organisera également son forum prochainement sur la jeunesse. Un projet d'université populaire citoyenne est lancé, l'association « féminisme et socialisme » ouverte à des partenaires de la société civile verra le jour, des actions de formation et des outils de veille et de riposte seront transmis aux militants. La date de notre Université d'été est actée : du 23 au 25 août à la Rochelle.

Enfin, impossible de finir ce billet sans parler de nos camarades de Bamako que nous avons écoutés avec émotion alors qu'ils remerciaient François Hollande pour l'intervention de la France au Mali, soulignant la situation critique dans laquelle les Maliens se trouvent et le caractère crucial de cette décision pour la survie du pays lui-même.

L'attachement aux valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité palpitait ce samedi, au cœur du socialisme, à la Mutualité.


Discours de Harlem Désir au rassemblement des... par PartiSocialiste
De la prise de conscience des réalités internationales à l'engagement local, le parcours d'Habiba Bigdade est un parcours militant complet... et prometteur
L'engagement d'Habiba Bigdade, élue de la ville de Nanterre, prend sa source très tôt. D'abord très intéressée par la marche du monde, la jeune Habiba, née en 1977, se passionne dès le collège pour l'aventure de Médecins du Monde et l'action humanitaire. Une manière, pense-t-elle, de faire changer les choses dans un sens plus juste, plus conforme à ses aspirations politiques naissantes. La solidarité internationale est une clé des ressorts de l'investissement militant d'Habiba qui cherche, très tôt, à partir en mission à l'étranger. Elle aimerait partir travailler en Palestine. Finalement, c'est au Liban qu'elle se rend et donne des cours à de jeunes enfants. Par la suite, dans le même esprit, Habiba se rend au Sénégal. Habituée à solliciter l'aide des pouvoirs publics, elle est aussi sympathisante PS. Lorsqu'elle est au collège, un élu de la ville, membre du PS, vient expliquer le rôle des élus en démocratie aux élèves. Habiba écoute, attentive. Peu à peu, elle se rend aux réunions du PS local, côtoie ses élus et militants.

   
© PSNanterre